Prévu en novembre 2017

Corps et âme d’Ildiko Enyedi ; D’après une histoire vraie de Roman Polanski ; Numéro Une de Tonie Marshall ; Au revoir là-haut d’Albert Dupontel, etc.

Association Ciné Cinéma

A Free Template From Joomlashack

Ecole et Cinéma - Les partenaires
Index de l'article
Ecole et Cinéma
Les partenaires
Programmation Périgueux
Toutes les pages

 

Les partenaires de l'opération au niveau national :

· Le ministère de la culture et de la communication

· Le Centre National de la Cinématographie (CNC)

Dans le cadre de la convention qui les lie, il subventionne l'association Les enfants de cinéma afin de lui permettre d'assurer la mise en ouvre du dispositif. Il prend en charge une partie de l'impression des documents du dispositif, le tirage et le sous-titrage des copies des films et finance également l'équipement des coordinations départementales cinéma en ciné-box, le transport des copies et des documents vers les départements d'Outremer.

Dans le cadre de la convention qui les lie, il subventionne l'association afin de lui permettre d'assurer la mise en ouvre du dispositif. Il prend en charge une partie de l'impression des documents du dispositif, le tirage et le sous-titrage des copies des films et finance également l'équipement des coordinations départementales cinéma en , le transport des copies et des documents vers les départements d'Outremer.

· La Délégation au développement et aux affaires internationales (DDAI)

La DDAI, dans le cadre de sa mission de coordination générale des politiques d'éducation artistique du Ministère de la Culture et de la Communication, accompagne la réflexion et finance la Rencontre nationale annuelle d'École et cinéma.
Le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

· La Direction de l'enseignement scolaire (DESCO)

Le Ministère chargé de l'Education nationale veille à la cohérence du dispositif avec les programmes scolaires mis en ouvre, à la définition et au respect des objectifs pédagogiques énoncés. Il ouvre ses dispositifs de formation dans le cadre du Plan académique de formation et du Plan départemental de formation aux enseignants impliqués dans l'opération.

· Le SCEREN-CNDP

Dans le cadre d'une convention passée entre la DESCO, le SCEREN-CNDP et l'association Les enfants de cinéma, il participe au financement des documents d'accompagnement. Grâce à ses antennes en région, le SCEREN-CNDP participe au projet au niveau départemental.

· L'association nationale Les enfants de cinéma

L'association assure la coordination nationale, le développement et l'évaluation de l'opération. Elle est garante du respect de ses objectifs culturels et éducatifs, accompagne le travail des coordinations départementales et instruit la candidature de nouveaux départements. Elle se charge de la conception et de l'édition des documents d'accompagnement des films et de la communication nationale du dispositif. Elle organise la Rencontre nationale annuelle d'École et cinéma.
Elle a un rôle d'expertise et de conseil pour la mise en ouvre et le suivi d'École et cinéma auprès des coordinateurs départementaux.
École et cinéma est un projet initié et financé par le Centre national de la Cinématographie (CNC), le ministère de la Culture et de la Communication, la Direction de l'Enseignement Scolaire (DESCO) et le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP) du Ministère de la Jeunesse, de l'Education Nationale et de la Recherche.
Espace d'échanges et de recherche sur le cinéma et les enfants, l'association est également missionnée notamment par la Direction de la Jeunesse et de l'Éducation Populaire du Ministère de le Jeunesse, de l'Éducation nationale et de la Recherche pour mener une réflexion hors-temps scolaire, en prolongement du dispositif sur le temps scolaire.

· La commission nationale École et cinéma

La commission nationale École et cinéma arrête la liste des films proposés à la validation du CNC pour l'entrée au catalogue et réfléchit sur l'évolution des modalités de fonctionnement du dispositif.
Elle comprend 21 membres représentatifs des acteurs de l'opération

Cahier des charges :

École et cinéma est un projet initié et financé par le Centre national de la Cinématographie (CNC), le ministère de la Culture et de la Communication, la Direction de l'Enseignement Scolaire (DESCO) et le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP) du Ministère de la Jeunesse, de l'Education Nationale et de la Recherche.


L'association Les enfants de cinéma (loi 1901), porteur du projet dès l'origine, est missionnée depuis 1994 par le CNC pour coordonner, approfondir et développer le dispositif au niveau national, qui entrera en 2002-2003 dans sa neuvième année et concernera 80 départements. L'association est responsable devant les deux ministères de sa conception et de sa mise en ouvre.

Espace d'échanges et de recherche sur le cinéma et les enfants, l'association est également missionnée notamment par la Direction de la Jeunesse et de l'Éducation Populaire du Ministère de le Jeunesse, de l'Éducation nationale et de la Recherche pour mener une réflexion hors-temps scolaire, en prolongement du dispositif sur le temps scolaire.

Nature de l'opération :

École et cinéma s'adresse au jeune public des 4-12 ans (enfants de la grande section de l'école maternelle à la fin de l'école élémentaire et à ses enseignants).

Il permet de lier le cinéma à l'école avec deux objectifs :

- inciter les enfants à prendre le chemin de la salle de cinéma et s'approprier ce lieu de pratique culturelle, de partage, de lien social,

- initier une réelle approche du cinéma en tant qu'art à découvrir et à aimer...

Son but :

- former et permettre, chaque fois que possible, le développement de projets partenariaux d'écoles avec des cinémas, ayant pour point de départ les films vus par l'élève dans le cadre du dispositif. Dans cette perspective, la compréhension par les enfants des émotions de spectateurs vécues, leur découverte des différents modes d'expression cinématographique, leur appréhension du réel et de l'imaginaire seront principalement re cherchées.

- offrir des possibilités de formation aux enseignants, aux programmateurs et animateurs des salles du dispositif pour que de véritables prolongements pédagogiques aux projections soient proposés aux écoliers participants.

Et plus largement :

- Soutenir et permettre, chaque fois que possible, le développement de projets partenariaux d'écoles avec des cinémas ayant pour point de départ les films vus par l'élève dans le cadre du dispositif.

- Par le partenariat Éducation Nationale et Culture qu'elle propose de façon exemplaire : être un maillon essentiel et incontournable d'un travail pédagogique sur le cinéma en temps scolaire, tant au niveau national que dans chaque département participant et, à terme, sur tout le territoire français et au-delà.

- Défendre ces exigences pour toutes les actions et initiatives cinéma en direction du jeune public, afin d'assurer une continuité du travail initié par École et Cinéma dans la vie de l'enfant, à l'école et hors-temps scolaire, de la maternelle à l'université.

Ses modalités :

Cette opération se fera dans le cadre d'une collaboration active et fructueuse entre une école et son cinéma d'attache, partenaire privilégié, avec un souci commun d'éducation artistique et culturelle des élèves.

Présentation en salle, dans des conditions optimales, aux enfants de l'école maternelle et élémentaire, d'un choix de films art et essai qui illustrent les différents genres, époques, sensibilités, du patrimoine cinématographique et du cinéma contemporain, jalon de l'histoire du cinéma (film muet, noir et blanc, couleur, fiction, documentaire, animation, court-métrage.).

Conception et édition par l'association coordinatrice nationale de documents spécifiques d'accompagnement des films du dispositif, diffusés auprès des enfants et des enseignants, afin de leur permettre d'approfondir la découverte des ouvres et de compléter les formations.

Mise en place de stages sur les départements pour les enseignants et les partenaires salles (sensibilisation et formation à l'histoire et aux langages cinématographiques, approches culturelles des films, accueil des enfants, montage d'actions partenariales.).

Collaboration approfondie entre le coordinateur cinéma, les salles associées Éducation Nationale et les écoles concernées, pour animer et faire vivre École et Cinéma dans le département.

Évaluation des pratiques mises en ouvre par le dispositif, des évolutions significatives notées chez les élèves, mais également entre les écoles, les cinémas participants, les communes, les collectivités et les partenaires engagés dans l'opération.

Echange des compétences et savoirs au sein du dispositif national, notamment par les formations des coordinateurs départementaux et la mise en réseau des participants, animées par Les Enfants de cinéma.

Les partenaires de l'opération au niveau local :


Le suivi du dispositif est assuré par les Coordinateurs départementaux Cinéma et Éducation Nationale. Il peut être renforcé par la constitution d'un groupe départemental École et cinéma.

· Le coordinateur Cinéma

Salle ou structure reconnue pour son travail d'action culturelle
dans le domaine du cinéma en direction du jeune public, le coordinateur Cinéma est désigné par la DRAC, qui participe au financement de l'action qu'il développe, en concertation avec le CNC, l'Inspection académique, et l'association Les enfants de cinéma.
Le coordinateur départemental cinéma travaille sur la programmation des films et assure l'organisation du visionnement et la circulation des copies. Il est également le garant de l'extension maîtrisée du dispositif à de nouvelles salles du département.
Les Coordinateurs départementaux Cinéma et Éducation Nationale sont chargés d'assurer conjointement la mise en ouvre concrète du dispositif en application du cahier des charges.

· Le coordinateur Éducation nationale

Il est désigné par l'Inspecteur d'académie et est chargé de veiller au bon déroulement d'École et cinéma, d'assurer un accompagnement des enseignants en jouant auprès d'eux un rôle de formation et de conseil pédagogique.
Le coordinateur départemental Education nationale s'acquitte des tâches suivantes :
- il définit, en concertation avec le coordinateur cinéma, les modalités d'inscription des classes et leur répartition salle par salle sur le département, selon les priorités et les possibilités locales, dans un souci d'extension maîtrisée.
- il garantit aux salles associées l'engagement des enseignants à suivre la totalité de la programmation École et cinéma, et la mobilisation d'un nombre suffisant de classes auprès d'elles.
Le conseiller cinéma et audiovisuel de la Direction régionale de l'action culturelle (DRAC) veille à la cohérence du dispositif sur sa région et facilite une dynamique inter-départementale.
Les salles associées participent à l'élaboration des projets des classes ou des écoles et à la réflexion menée par la coordination départementale autour du dispositif École et cinéma.
Enfin, les collectivités territoriales, tels les communes, les communautés de communes et les Conseils Généraux participent au bon déroulement de l'opération, en participant par exemple au financement des billets de cinéma ou des transports.


· Coordination départementale :

Ciné-Passion en Périgord
Rue Amiral Courbet ctre culturel "la fabrique"
24110 Saint-Astier
Tél : 05 53 02 41 96
Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.